Rosa Luxemburg, une vie pour la révolution. Pour le 150e anniversaire de sa naissance.

RÉVOLUTIONNAIRE. S’il fallait choisir un mot pour définir Rosa Luxemburg, c’est ce mot qui exprimerait au mieux sa pensée, son action, sa vie. Pour Rosa Luxemburg, le “but final”, l’objectif était la lutte contre l’exploitation capitaliste, l’oppression, la répression. La Continuer la lecture Rosa Luxemburg, une vie pour la révolution. Pour le 150e anniversaire de sa naissance.

“Les travailleurs supportent leur misère dans le calme parce que le gouvernement se nomme républicain. Ce mot exerce une influence magique sur l’esprit des travailleurs, cette supercherie les maintient dans l’espoir”. “Les enseignements des trois Doumas”, mai 1908. Rosa Luxemburg et la Commune (19)

“Mais l’histoire appela pour la troisième fois le prolétariat français à accomplir la révolution bourgeoise et fit de lui l’initiateur de la Commune de Paris de 1871 – et de l’actuelle république française. La Troisième République que l’on explique de Continuer la lecture “Les travailleurs supportent leur misère dans le calme parce que le gouvernement se nomme républicain. Ce mot exerce une influence magique sur l’esprit des travailleurs, cette supercherie les maintient dans l’espoir”. “Les enseignements des trois Doumas”, mai 1908. Rosa Luxemburg et la Commune (19)

“C’est alors qu’à Limoges coula à flot le sang des ouvriers français qui revendiquaient d’être mieux traités par leurs contremaîtres…” Rosa Luxemburg. Un récit au jour le jour de cette grève par une chercheuse Geneviève Désiré-Vuillemin

“… c’est alors qu’à Limoges coula à flot le sang des ouvriers français qui revendiquaient d’être mieux traités par leurs contremaîtres.” Quand Rosa Luxemburg écrit en mai 1905 son  article L’unification des socialistes français, la grève des porcelainiers de Limoges Continuer la lecture “C’est alors qu’à Limoges coula à flot le sang des ouvriers français qui revendiquaient d’être mieux traités par leurs contremaîtres…” Rosa Luxemburg. Un récit au jour le jour de cette grève par une chercheuse Geneviève Désiré-Vuillemin

Participation de Galliffet, “un de ceux qui, de la manière la plus sauvage et la plus cruelle, avaient écrasé la glorieuse insurrection des ouvriers : la Commune de Paris”, répression des grèves, vote du budget de la marine et de l’armée, approbation des impôts indirects, le bilan pour Rosa Luxemburg du soutien au Millerandisme.. Rosa Luxemburg et la Commune de Paris (18)

Millerand et Galliffet! Une première unification, bien qu’encore très lâche, des différentes organisations socialistes existant en France depuis longtemps avait eu lieu en 1899. Mais, la même année, l’un des députés socialistes, Millerand, accepta le portefeuille de ministre du Commerce Continuer la lecture Participation de Galliffet, “un de ceux qui, de la manière la plus sauvage et la plus cruelle, avaient écrasé la glorieuse insurrection des ouvriers : la Commune de Paris”, répression des grèves, vote du budget de la marine et de l’armée, approbation des impôts indirects, le bilan pour Rosa Luxemburg du soutien au Millerandisme.. Rosa Luxemburg et la Commune de Paris (18)

La Commune de Paris dans Réforme sociale ou révolution (1899) – Rosa Luxemburg et la Commune (17)

Cette objection révèle une série de malentendus quant à la nature réelle et au déroulement de la révolution sociale. Premier malentendu : la prise du pouvoir politique par le prolétariat, c’est-à-dire par une grande classe populaire, ne se fait pas Continuer la lecture La Commune de Paris dans Réforme sociale ou révolution (1899) – Rosa Luxemburg et la Commune (17)

“Rien n’est plus à même de libérer d’un seul coup d’un seul notre pensée des chaînes étouffantes des idées reçues  et à l’entraîner tous azimuts qu’une période révolutionnaire. L’histoire réelle, comme la nature créatrice, est bien plus étrange et plus riche dans ses inventions que le pédant qui classifie et systématise tout”. Extrait d’un texte sur le “Dimanche rouge” de 1905 en Russie. Rosa Luxemburg et la Commune ( 15)

Rien n’est plus à même de libérer d’un seul coup d’un seul notre pensée des chaînes étouffantes des idées reçues  et à l’entraîner tous azimuts qu’une période révolutionnaire. L’histoire réelle, comme la nature créatrice, est bien plus étrange et plus Continuer la lecture “Rien n’est plus à même de libérer d’un seul coup d’un seul notre pensée des chaînes étouffantes des idées reçues  et à l’entraîner tous azimuts qu’une période révolutionnaire. L’histoire réelle, comme la nature créatrice, est bien plus étrange et plus riche dans ses inventions que le pédant qui classifie et systématise tout”. Extrait d’un texte sur le “Dimanche rouge” de 1905 en Russie. Rosa Luxemburg et la Commune ( 15)

“La classe ouvrière paie cher toute nouvelle prise de conscience de sa vocation historique. Le Golgotha de sa libération est pavé de terribles sacrifices. Les combattants des journées de Juin, les victimes de la Commune, les martyrs de la Révolution russe – quelle ronde sans fin de spectres sanglants ! Mais ces hommes-là sont tombés au champ d’honneur, ils sont, comme Marx l’écrivit à propos des héros de la Commune, « ensevelis à jamais dans le grand cœur de la classe ouvrière » La brochure de Junius, 1915. Rosa Luxemburg et la Commune (14)

“La classe ouvrière paie cher toute nouvelle prise de conscience de sa vocation historique. Le Golgotha de sa libération est pavé de terribles sacrifices. Les combattants des journées de Juin, les victimes de la Commune, les martyrs de la Révolution Continuer la lecture “La classe ouvrière paie cher toute nouvelle prise de conscience de sa vocation historique. Le Golgotha de sa libération est pavé de terribles sacrifices. Les combattants des journées de Juin, les victimes de la Commune, les martyrs de la Révolution russe – quelle ronde sans fin de spectres sanglants ! Mais ces hommes-là sont tombés au champ d’honneur, ils sont, comme Marx l’écrivit à propos des héros de la Commune, « ensevelis à jamais dans le grand cœur de la classe ouvrière » La brochure de Junius, 1915. Rosa Luxemburg et la Commune (14)

Repères pour l’analyse : Georges Haupt, Rosa Luxemburg dans la Commune comme symbole et comme exemple

Réflexion isolée de Marx ou thème répandu chez les marxistes des années 1880 et 1890 ? Une lettre inédite de Rosa Luxemburg, écrite treize ans plus tard va exactement dans le même sens. Rosa Luxemburg rejette l’explication répandue à l’époque Continuer la lecture Repères pour l’analyse : Georges Haupt, Rosa Luxemburg dans la Commune comme symbole et comme exemple

Qu’auriez-vous dit s’il s’était trouvé en Allemagne, ou en Russie, ou en Angleterre, des socialistes et des révolutionnaires qui, « dans l’intérêt de la paix » auraient défendu l’alliance avec le gouvernement de la Restauration, ou bien avec le gouvernement de Cavaignac, ou encore avec celui de Thiers et de Jules Favre, la couvrant de leur autorité morale ?. Lettre à Jaurès 1908. Rosa Luxemburg et la Commune (13),

“Qu’auriez-vous dit s’il s’était trouvé en Allemagne, ou en Russie, ou en Angleterre, des socialistes et des révolutionnaires qui, « dans l’intérêt de la paix » auraient défendu l’alliance avec le gouvernement de la Restauration, ou bien avec le gouvernement Continuer la lecture Qu’auriez-vous dit s’il s’était trouvé en Allemagne, ou en Russie, ou en Angleterre, des socialistes et des révolutionnaires qui, « dans l’intérêt de la paix » auraient défendu l’alliance avec le gouvernement de la Restauration, ou bien avec le gouvernement de Cavaignac, ou encore avec celui de Thiers et de Jules Favre, la couvrant de leur autorité morale ?. Lettre à Jaurès 1908. Rosa Luxemburg et la Commune (13),

Rosa Luxemburg et la Commune (12).« L’ordre règne à Varsovie », « l’ordre règne à Paris », « l’ordre règne à Berlin ». Le dernier article de Rosa Luxemburg fait directement référence à la Commune. Un des jalons, un enseignement majeur de l’histoire révolutionnaire des prolétaires.

“Qui n’évoquerait l’ivresse de la meute des partisans de « l’ordre », la bacchanale de la bourgeoisie parisienne dansant sur les cadavres des combattants de la Commune, cette bourgeoisie qui venait de capituler lâchement devant les Prussiens et de livrer Continuer la lecture Rosa Luxemburg et la Commune (12).« L’ordre règne à Varsovie », « l’ordre règne à Paris », « l’ordre règne à Berlin ». Le dernier article de Rosa Luxemburg fait directement référence à la Commune. Un des jalons, un enseignement majeur de l’histoire révolutionnaire des prolétaires.