“Les travailleurs supportent leur misère dans le calme parce que le gouvernement se nomme républicain. Ce mot exerce une influence magique sur l’esprit des travailleurs, cette supercherie les maintient dans l’espoir”. “Les enseignements des trois Doumas”, mai 1908. Rosa Luxemburg et la Commune (19)

“Mais l’histoire appela pour la troisième fois le prolétariat français à accomplir la révolution bourgeoise et fit de lui l’initiateur de la Commune de Paris de 1871 – et de l’actuelle république française. La Troisième République que l’on explique de Continuer la lecture “Les travailleurs supportent leur misère dans le calme parce que le gouvernement se nomme républicain. Ce mot exerce une influence magique sur l’esprit des travailleurs, cette supercherie les maintient dans l’espoir”. “Les enseignements des trois Doumas”, mai 1908. Rosa Luxemburg et la Commune (19)

“Rien n’est plus à même de libérer d’un seul coup d’un seul notre pensée des chaînes étouffantes des idées reçues  et à l’entraîner tous azimuts qu’une période révolutionnaire. L’histoire réelle, comme la nature créatrice, est bien plus étrange et plus riche dans ses inventions que le pédant qui classifie et systématise tout”. Extrait d’un texte sur le “Dimanche rouge” de 1905 en Russie. Rosa Luxemburg et la Commune ( 15)

Rien n’est plus à même de libérer d’un seul coup d’un seul notre pensée des chaînes étouffantes des idées reçues  et à l’entraîner tous azimuts qu’une période révolutionnaire. L’histoire réelle, comme la nature créatrice, est bien plus étrange et plus Continuer la lecture “Rien n’est plus à même de libérer d’un seul coup d’un seul notre pensée des chaînes étouffantes des idées reçues  et à l’entraîner tous azimuts qu’une période révolutionnaire. L’histoire réelle, comme la nature créatrice, est bien plus étrange et plus riche dans ses inventions que le pédant qui classifie et systématise tout”. Extrait d’un texte sur le “Dimanche rouge” de 1905 en Russie. Rosa Luxemburg et la Commune ( 15)

“La classe ouvrière paie cher toute nouvelle prise de conscience de sa vocation historique. Le Golgotha de sa libération est pavé de terribles sacrifices. Les combattants des journées de Juin, les victimes de la Commune, les martyrs de la Révolution russe – quelle ronde sans fin de spectres sanglants ! Mais ces hommes-là sont tombés au champ d’honneur, ils sont, comme Marx l’écrivit à propos des héros de la Commune, « ensevelis à jamais dans le grand cœur de la classe ouvrière » La brochure de Junius, 1915. Rosa Luxemburg et la Commune (14)

“La classe ouvrière paie cher toute nouvelle prise de conscience de sa vocation historique. Le Golgotha de sa libération est pavé de terribles sacrifices. Les combattants des journées de Juin, les victimes de la Commune, les martyrs de la Révolution Continuer la lecture “La classe ouvrière paie cher toute nouvelle prise de conscience de sa vocation historique. Le Golgotha de sa libération est pavé de terribles sacrifices. Les combattants des journées de Juin, les victimes de la Commune, les martyrs de la Révolution russe – quelle ronde sans fin de spectres sanglants ! Mais ces hommes-là sont tombés au champ d’honneur, ils sont, comme Marx l’écrivit à propos des héros de la Commune, « ensevelis à jamais dans le grand cœur de la classe ouvrière » La brochure de Junius, 1915. Rosa Luxemburg et la Commune (14)

Repères pour l’analyse : Georges Haupt, Rosa Luxemburg dans la Commune comme symbole et comme exemple

Réflexion isolée de Marx ou thème répandu chez les marxistes des années 1880 et 1890 ? Une lettre inédite de Rosa Luxemburg, écrite treize ans plus tard va exactement dans le même sens. Rosa Luxemburg rejette l’explication répandue à l’époque Continuer la lecture Repères pour l’analyse : Georges Haupt, Rosa Luxemburg dans la Commune comme symbole et comme exemple

Qu’auriez-vous dit s’il s’était trouvé en Allemagne, ou en Russie, ou en Angleterre, des socialistes et des révolutionnaires qui, « dans l’intérêt de la paix » auraient défendu l’alliance avec le gouvernement de la Restauration, ou bien avec le gouvernement de Cavaignac, ou encore avec celui de Thiers et de Jules Favre, la couvrant de leur autorité morale ?. Lettre à Jaurès 1908. Rosa Luxemburg et la Commune (13),

“Qu’auriez-vous dit s’il s’était trouvé en Allemagne, ou en Russie, ou en Angleterre, des socialistes et des révolutionnaires qui, « dans l’intérêt de la paix » auraient défendu l’alliance avec le gouvernement de la Restauration, ou bien avec le gouvernement Continuer la lecture Qu’auriez-vous dit s’il s’était trouvé en Allemagne, ou en Russie, ou en Angleterre, des socialistes et des révolutionnaires qui, « dans l’intérêt de la paix » auraient défendu l’alliance avec le gouvernement de la Restauration, ou bien avec le gouvernement de Cavaignac, ou encore avec celui de Thiers et de Jules Favre, la couvrant de leur autorité morale ?. Lettre à Jaurès 1908. Rosa Luxemburg et la Commune (13),

“Les classes possédantes, qui en mille ans d’histoire, à la moindre rébellion de leurs esclaves, n’ont reculé devant aucun acte de violence et aucune infamie …, ces classes possédantes crient depuis toujours à la violence et à la terreur … des esclaves. Rosa Luxemburg et la Commune (11)

” … Qui n’est pas écœuré d’entendre les gardiens du Capitole de l’anarchie bourgeoise, ceux là-même qui ont transformé en quatre ans l’Europe en un champ de ruines, crier à « l’anarchie » de la dictature des prolétaires! Les classes Continuer la lecture “Les classes possédantes, qui en mille ans d’histoire, à la moindre rébellion de leurs esclaves, n’ont reculé devant aucun acte de violence et aucune infamie …, ces classes possédantes crient depuis toujours à la violence et à la terreur … des esclaves. Rosa Luxemburg et la Commune (11)

La répression de la Commune dans Martinique, l’un des plus beaux articles de Rosa Luxemburg.”Et nous vous avons vue, vous aussi, oh République, en larmes ! C’était le 23 mai 1871, quand le soleil glorieux du printemps brillait sur Paris, des milliers d’êtres humains pâles dans des vêtements de travail étaient enchaînés …”. Rosa Luxemburg et la Commune (4)

” … Et nous vous avons vue, vous aussi, oh République, en larmes ! C’était le 23 mai 1871, quand le soleil glorieux du printemps brillait sur Paris, des milliers d’êtres humains pâles dans des vêtements de travail étaient enchaînés Continuer la lecture La répression de la Commune dans Martinique, l’un des plus beaux articles de Rosa Luxemburg.”Et nous vous avons vue, vous aussi, oh République, en larmes ! C’était le 23 mai 1871, quand le soleil glorieux du printemps brillait sur Paris, des milliers d’êtres humains pâles dans des vêtements de travail étaient enchaînés …”. Rosa Luxemburg et la Commune (4)

“En lisant cela, je me suis dit quel bonheur qu’en 1871, les travailleurs socialistes de France n’aient pas été aussi sages, sinon, ils auraient dit : les enfants, allons nous coucher, notre heure n’a pas encore sonné, la production n’est pas encore suffisamment concentrée pour que nous puissions rester à la barre”. Rosa Luxemburg en 1898 au Congrès de Stuttgart. Rosa Luxemburg et la Commune (3)

« … Mais, si nous partons du principe que nous pouvons faire aboutir pleinement les intérêts du prolétariat , alors il serait  impossible de faire des déclarations telles celles de Heine dernièrement  selon laquelle nous pouvons faire également des concessions Continuer la lecture “En lisant cela, je me suis dit quel bonheur qu’en 1871, les travailleurs socialistes de France n’aient pas été aussi sages, sinon, ils auraient dit : les enfants, allons nous coucher, notre heure n’a pas encore sonné, la production n’est pas encore suffisamment concentrée pour que nous puissions rester à la barre”. Rosa Luxemburg en 1898 au Congrès de Stuttgart. Rosa Luxemburg et la Commune (3)

1894. Premières réflexions sur la Commune. Rosa Luxemburg et la Commune (2)

” Je propose d’ajouter un petit passage pour dire que la Commune n’a pas pu alors introduire le socialisme pour des raisons internes, surtout à cause de la façon dont était posée la question ouvrière en France, dans toute l’Europe Continuer la lecture 1894. Premières réflexions sur la Commune. Rosa Luxemburg et la Commune (2)